17 juillet 2014

Pépites du passé

La ligne de téléphone n'est pas utilisée, la maison est calme, je peux tenter une connexion à internet. Je suis déjà détenteur d'une adresse email professionnelle, de part mon métier d'enseignant-chercheur, mais j'ai également une adresse email personnelle. Nous sommes à la fin des années 1990.

Je ne suis pas encore fixé sur mon fournisseur d'accès à internet: il faut dire que le choix est pléthorique, entre LibertySurf, FreeSurf, Free et les autres. Je surveille de près ma consommation téléphonique pour éviter son explosion : en effet, les unités téléphoniques sont à ajouter au coût d'accès à internet. Heureusement, mon Minitel trône fièrement à côté du téléphone dans la salle à manger, et ses services payants m'ont déjà habitué à l'usage du chronomètre.

En ce moment, je teste Oreka qui m'offre 18 heures d'accès à internet gratuitement, communications incluses. Je me suis vite habitué à la bannière publicitaire que mon cerveau n’interprète même plus.

Je suis l'heureux propriétaire d'un USRobotics Sportster Fax Modem 14,4k flambant neuf qui trône à côté de mon ordinateur, dans un fouillis de câbles que l'on ne voit jamais sur les publicités informatiques.

A chaque fois que je l'allume, je pense aux ouvrages d'un de mes auteurs de Science-Fiction favori: Isaac Asimov et son entreprise US Robots, inc. J'aime sa séquence sonore de connexion, difficile à décrire, mais parfaitement reconnaissable à l'oreille. Je connais la signification de chaque voyant que je regarde clignoter en attendant avec impatience l'établissement de la connexion.

Je relève les emails de ma boite Mygale.org ainsi que ceux de ma femme. Grâce à son informaticien de mari, elle a été la première avocate de son barreau à disposer d'une boite email, ce qui lui a valu un article clin d’œil intitulé "la femme araignée" dans le journal des jeunes avocats. J'espère qu'elle l'a gardé...

Je m'occupe des différents sites perso que je fais vivre chez différents hébergeurs: sur Mygale.org bien sur, mais aussi sur Chez.com et GeoCities. Il faut dire que l'édition des pages HTML est maintenant grandement facilitée par la suite logiciel Netscape Communicator. Je suis un virtuose de la mise en page et du mélange multimédia : des images gif animées avec du son et du texte...

Je repense aujourd'hui à tout cela parce qu'en rangeant l'IMMENSE bazar qu'est mon bureau, je suis tombé sur mon vieux modem USR. Un jour, quand j'arriverai à la couche géologique contenant les données de mes vieux sites perso psychédéliques, je ferai pleurer vos yeux. En attendant, je pose sur ce blog un billet de souvenirs pour me rappeler de ces pépites qui ont illuminées ce pas-si-lointain passé. Ne croyez pas pour autant ceux qui pensent que c'était mieux avant. L'age d'or de l'informatique est devant nous

Sed fugit interea tempus fugit irreparabile,
dum singula amore capti circumvectamur
(Mais en attendant, il fuit : le temps fuit sans retour,
tandis que nous errons, prisonniers de notre amour du détail.)

7 commentaires:

  1. Ça alors, j'étais connectée avant vous, première connexion à titre personnel en septembre 1996, lorsque j'ai repris mes études après une dizaine d'années de travail.
    Achat de mon second PC, un modem et un pack Infonie pour commencer, avec des infidélités vers les offres Worldnet, Compuserve et Aol pour profiter des heures gratuites.

    Je vivais à la campagne, en 99 retour à Bordeaux, et passage à internet via le câble. un truc de fou, ça allait vite, on pouvait téléphoner en même temps, et y avait plus de surcout et on pouvait rester connecté en continu !
    Maintenant ça semble si banal.

    Tout premier site fait début 97, il a disparu avec mon départ d'Infonie.
    J'ai refait le même ou presque qq années plus tard chez Wanadoo puis chez free, pour partager les recherches généalogiques, puis un blog, un achat de nom de domaine par la suite.

    Parfois j'ai l'impression de faire partie d'un monde de dinosaure :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sans vouloir à tout prix être le premier, j'ai découvert internet en 1989 (j'en parle par exemple ici) et j'ai suivi tous les débuts des FAI français. Mais je voulais ici me concentrer sur la fin des années 1990 auxquelles me renvoie ce modem. Avant, j'avais un vieux modem acoustique récupéré dans un labo...

      Supprimer
    2. ça me surprenait beaucoup aussi, j'avais lu en diagonale cet ancien article probablement et donc pas mémorisé les dates :)

      Supprimer
  2. Je me sens vieux, je me souviens encore de la séquence sonore de connection sur mon modem 56k en 96, avec la découverte de ce qui se passe quand on téléphone en même temps.
    Je me souviens également de la première personne équipé de l'ADSL que notre famile à connu, en 2000. Reendez-vous compte, il avait du 512k/ sec !!! ou était-ce du 256 ? En tout ca, ca allait infiniment plus vite. En attendant, nous avons gardé notre pauvre connexion 56k chez libertysurf jusqu'à son rachat par Alice.

    RépondreSupprimer
  3. Un modem/fax peut toujours servir pour monter un serveur de fax avec hylafax par exemple :-) (faut un pc avec un port série....)

    RépondreSupprimer
  4. J'ai encore ce bidule jaune pétant, je retombe régulièrement dessus quand je farfouillé dans ma boite à bidules.
    Et je le conserve soigneusement, il m'a déjà dépanné alors que ma "box" était en panne...

    RépondreSupprimer
  5. Une belle époque, 96 moi aussi, étudiant à l'époque, j'ai testé toutes les disquettes de connexion gratuite 1 mois que je recevais par la poste…
    Puis primaliste internet et ses -50% sur les com entre 22h et 8h arriva, alors que je conversais avec des Québécois qui étaient déjà au forfait tout compris…
    J'adorais le design des pages html de ces années, et faudra aussi que je re-publie le mien, juste pour le fun ^^;
    Pentium 133 et modem USR, wahou, le temps passe vite !

    RépondreSupprimer

Lectrice, admiratrice, avocate, magistrate, programmeuse, dessinatrice, chère consœur, femmes de tous les pays, lecteur, j'ai toute confiance en vous pour prendre bien soin de vérifier que votre prose est compatible avec les normes orthographiques et grammaticales en vigueur. Et si vous pouviez éviter les propos insultants ou haineux, je vous en serais reconnaissant.
N'hésitez pas à respecter ces quelques règles qui peuvent même s'appliquer en dehors de ce blog.

Les commentaires sur ce blog sont modérés. Votre message apparaîtra sur le blog dès que le modérateur l'aura approuvé. Merci de votre patience.